Archive pour catégorie Zundapp KS50

Dernier détail pour le petit KS 50 …

Un accessoire dont on a tous rêvé : Le petit tête de fourche en option à l’époque. Bien trop cher quand on achetait la machine neuve, donc plutôt rare.

Obtenue grâce à Jean-Michel B. (encore merci) Elle à été réparée d’une découpe qui avait été faite pour laisser passer un rétro. (voir restauration) La bulle manquante à été reproduite à l’identique par la société SECDEM pour une centaine d’euros. C’est un artisan de la région. (Il a longtemps fabriqué des carénages adaptables en polyester) Du très beau travail pour à peine plus cher que celle de MASSINK. De plus la teinte est au choix et le montage compris.

Pour les pattes de fixation, mon copain Luc D. m’a dépanné (Merci Papadad) De belle pattes en inox, très bien après un petit polissage.

Donc démontage des clignots et présentation des divers pièces. De petits tubes de 16 complète les pattes de Luc.

De petits tubes électriques en plastique permettent de réaliser les entretoises. A l’extrémité de petits bouts de caoutchouc sont glissés entre le tube de 16 et le carénage, pour les vibrations. Il ne reste plus qu’a faire de petites équerres pour les fixations du bas.

Remontage des clignotants et du phare.

Résultat mieux que dans mes rêves!

Merci Jean Michel!

Une petite balade en Zundapp (2012)

Juste pour l’œil…

La Belle …

… et la Bête !

Un petit tour de  Zundapp, en Vidéo?

Aller c’est parti !
Get the Flash Player to see this player. Petit tour dans notre campagne Meldoise.
La vallée de la marne verte et sinueuse.

Étiquettes: , ,

1er tours de roues ! (6 juin 2012)

Super Day  ‘D’ Today !

Remontage selle et réservoir et Hop ça marche !  C’est fini : Une merveille, on passe à autre chose …
Enfin c’est pas tout à fait aussi simple… Il faut encore régler la carburation.

Bref les images parlent d’elles mêmes.

Enfin je suis content du résultat. La mienne quand j’étais ‘petit’ n’était pas aussi belle. Là, elle sort tout droit de l’usine Allemande !

Et pour finir une petite vidéo pour immortaliser l’instant du  1er démarrage (…enfin, 2eme.)

Premier tours de moteur de sa seconde vie.
Get the Flash Player to see this player.

Le Bonheur

Un pur moment  d’émotion…
et ce bruit que j’avais
un peu oublié avec le temps !

Ca si ce n’est pas du 1/4 de tour !!

Yahou !

Remontage (3 juin 2012)

Aller, dernière ligne droite. Montage des pièces toutes fraîches vernis. Il faut loger le faisceau dans le phare : pas une mince affaire. J’ai découpé la barrette de connexion par groupe de 3 plots, ce qui permet de répartir le câblage.

  • Remontage de l’ensemble dosseret de selle, poignée passager et clignotants plus raccordement.
  • Remontage du carter de chaîne.
  • Réglage du mécanisme de sélection et mise en huile de boite de vitesse. (La petite visse sur le carter droit indique le niveau atteint)
  • Réglage et contrôle du fonctionnement de l’embrayage.
  • Remplissage de la fourche. (2 fois 110cc)
  • Contrôle allumage et contact.
  • Remplissage et purge frein avant.
  • Remontage ensemble réservoir – selle.
Les opérations de remontage du jour
en images.

Dommage, trop tard ce soir pour essayer !!!

Peinture en catastrophe (30 mai 2012)

Premier rayon de soleil depuis mes vacances. Température idéale 25 degrés. Vent mini <10Km/h, air sec et pas insecte… De surcroît  jour ou je ne bosse pas  : c’est tout bonnement i-nes-pé-ré !


Axe et guide en papier et
collage à partir du centre

Collage de la bande GORDINI ;-)

Nudité

Alors on s’y met. La première des choses à faire : poser les autocollants que j’ai confectionnés avec amour. Et surtout pas le droit à l’erreur ! Il faut les poser précisément au bon endroit, en une seule fois, pour les incorporer ensuite sous le vernis. Ajouter aussi les filets qui font liaison entre peinture et chrome sur les flancs


Pose Filets de  3 mm

Nouveau Masquage…

…de protection.

Préparation de la chambre de peinture (en plein air). Réglages pression d’air et pistolet. Mélange de  500g de vernis et de son durcisseur et c’est parti. 1 H environ pour faire le boulot avant que ça prenne au fond du pot ! Il ne faut pas traîner.


Tout est prêt

Chambre peinture

Carter de chaîne et pattes de phare

Peinture dehors, mais je rentre de suite les pièce dans mon grenier au chaud et à l’abri des poussières et insectes portés par le vent.

Et woila … C’est pas parfait à 100% mais c’est moi qui l’ai fait !  Et c’est ça le but !

(C’est bien la même couleur, mais pas la même lumière – et pas le même appareil j’y pense !!)

Electricité et acastillage (Mai 2012)

Bon un peu de vacances au mois de mai, pour se remettre au travail. La priorité était de terminer la peinture, mais voila le temps est pluvieux et chaotique au niveau température. On se rabat donc sur du petit bricolage à l’intérieur. Et le travail principal est de reconstituer le faisceau  qui a bien souffert.  Il faut le prolonger au niveau du phare et des compteurs. Bon nombre de fils n’ont plus de cosses et ont été raccourcis. Il faut aussi reconstituer les différents petits bouts de faisceaux des clignotants, et commandes au guidon. Le tout en essayant de respecter le schéma de la revue technique. (dispo sur le site si vous cherchez un peu.)


Faisceau sur table

Raccordement  avec Moteur

Raccordement Phare

Autre petit boulot en rapport avec l’électricité, refaire avec un peu d’électronique, la centrale clignotante 6V… Une version statique sur la base d’un astable NE555, et d’un triac récupéré d’un variateur de lampe halogène (avec son radiateur).  Le PB est que sur cette moto c’est en alternatif, et que les lampes ne sont pas très puissantes. Le tout logé dans un petit bout de PVC diam 32.


Centrale clignotante

Logée dans un tube D32 PVC

Schéma

Et enfin, re-montage divers : Chaîne, câbles, carbu, filtre à air. Le carbu n’est pas le Bing d’origine, mais un 19 Delorto un peu plus récent. J’ai voulu le connecter au filtre pour se rapprocher le plus de l’esthétique d’origine. J’ai acheté pour cela des soufflets de fourche que j’ai coupé. On les trouve sur les bourses comme pièces détachés, pour restaurer les Motobécanes des années 50-60.


Soufflet de fourche Tobec an. 60

Montage

Remontage chaîne

Sur les cocotes (pas tout a fait d’origine mais de provenance Zundapp) j’ai refait une gâchette en alu qui me permet de mettre le starter au guidon. (plus pratique vu mon carbu muni d’un à câble) Ca fait un peu bricolo, mais vue de dessus c’est assez discret.


Manette starter tracée…

… découpée,

… Montée.

Un vieux rêve !

J’ai connu Jean Michel, il y a quelques années, suite a une petite annonce sur Leboncoin. J’ai découvert un gars fort sympathique. Et pour cause : Il est en fait un membre actif du ZSEFT, et collectionneur de ZUNDAPP émérite. Il a en sa possession quasiment tous les modèles 50 et 125 des années 70 a 84. -La fin de production de la marque Allemande-. Quel chanceux! Enfin bref c’est un gars généreux comme on en fait plus. La chance samedi dernier, quel fut mon plaisir d’aller chercher à la poste, puis de déballer “la merveille” : l’ accessoire d’origine indispensable pour gagner 10 Kmh, et ressembler à une vrai moto de cette époque : Le magnifique tête de fourche ! Celui qui faisait ressembler le petit 50 à un gros 1000 Kawa Z1. Aller au travail.

Réparation.

Cette petite merveille est en assez bon état. juste quelques rayures, quelques trous, quelques couches de peintures superflues et une découpe réalisée probablement pour laisser passer une tige de rétro, je présume. Donc réparation.

Tout d’abord nettoyage et décapage de l’ensemble. J’ai choisi l’option renfort métallique pour réparer. Le carénage étant en ABS, j’ai découpé une petite pièce en alu qui sera vissé et collé à l’Araldite lente a l’intérieur du carénage. J’ai déjà utilisé cette technique sur un carénage de TZR (Yam) et la réparation à fait ses preuves. J’ai ensuite comblé l’épaisseur avec un petit bout de plastique (noir), pour éviter d’avoir trop d’épaisseur d’enduit. Le jonc, – la bordure- a été usinée pour pouvoir enrouler la tôle sur quelques cm, sans sur-épaisseur. Cela permet de rigidifier l’ensemble. Voyez plutôt ci dessous.

Peinture.

Enduit de finition -2 passes- , apprêt, et vert ! (c’est pas pailleté… c’est juste pas sec avec beaucoup de soleil !)

Conclusion : Super HEUREUX !!!.

Étiquettes:

Planter l’décor!

J’ai acheté chez Massink les autocollants pour les carters  latéraux (KS50), mais pour le reste, j’ai décidé de refaire moi-même les décors, comme je l’avais fait sur ma 125 il y a bien longtemps. Le résultat était assez proche de la réalité. Alors calque et VENILIA et une bonne dose de patience pour copier ce qui reste de l’original. Mais les yeux de 20 ans n’y sont plus trop, il va falloir que je  persévère (avec des lunettes : je l’aime bien celle là !)  . Je veux incorporer les décors sous le vernis : c’est plus joli et plus durable. Mais attention à la compatibilité avec le vernis. Il faudra faire un essai sur un échantillon avant la couche définitive  de vernis.


Bonne vieille méthode du calque

Les lettres, mais aussi leur position

Reproduction coté plastique

…la décope sera plus précise

Et voila le résultat

Collage avec précision.

Vola le premier terminé

Les filets 3mm sont aussi découpés

Résultat 1/2 neufs

Après les décors du réservoir, je me suis attelé à refaire les décors de la partie arrière, derrière la selle. Le plus difficile c’est les filets, car pas question de les faire droit, puis de les couder… trop de contraintes.  Il faut les refaire avec la forme d’origine. Pas simple non-plus de les positionner pour les coller. Interdit de se rater. (ne surtout pas ré-décoller, pour ne pas dégrader l’adhérence et la longévité de l’ensemble)  Le truc c’est de les mettre en place sans retirer le papier, de fixer provisoirement grâce à de petites chutes. Puis de tirer délicatement pour retirer le papier protecteur… (ci-dessous ligne 2, photo de gauche) Autre problème l’écusson. Pas facile non-plus à reproduire. j’ai dû m’y reprendre à 2 fois pour le réussir… Mais bon le résultat est pas mal.


Le modèle

Calque

Positionnement des filets

Collage en tirant délicatement le papier

Blason : 1er essai Raté

2eme essai Réussi

Original en haut..

Copie en bas.

L’ensemble reproduit

Ci-dessous la bande sur le réservoir genre GORDINI… En fait elle servait surtout de cache misère pour couvrir la soudure, mal arasée, des deux demis coques qui forment le réservoir. L’importateur ajoutait son logo (ci-dessous a gauche) Je ne le reproduirai pas, trop compliqué. (et en plus c’était moche !)


Bande : écusson importateur

Bande “cache soudure…”

Partie après le bouchon

Reste plus qu’à positionner le tout sur la peinture verte et faire un beau vernis. Et pour cela … on attend le printemps !

Peinture…et apprêt : du vert ! (septembre 2011)

Aller on se lance.

Rappel :

Avant c’était ça, et surtout il faut en arriver au même résultat… ou au moins à quelque chose d’approchant.

Comme on l’a vu précédemment, le chromage a été réalisé par un pro. Après avoir décollé  autocollants et écussons, et après avoir relevé sur un calque la forme et la position de la jonction peinture – chrome, des flans de réservoir. Ensuite c’est l’opération de masquage qui doit commencer. Le but étant de protéger de la peinture les flans qui doivent rester chromés. Et délimiter le plus précisément la limite peinture – chrome.

L’apprêt est de deux sortes : un apprêt en bombe au zinc pour les parties fortement attaqués par la rouille (sous le réservoir : photo au centre ci-dessous) , et un apprêt bi-composants au pistolet pour l’accroche (partie chrome du réservoir et autres pièces).  Le chrome a d’ailleurs été fortement dépoli au 600, comme on peut le voir sur la photo ci dessous.

Ensuite, c’est l’après. Et apprêt l’après (ou le contraire)…c’est la couleur. Le réservoir est traité résine G4 entre temps (voir article précédent traitement réservoir) La température est bonne, l’hygrométrie aussi, et pas de vent, parfait : Peinture !

Je n’ai pas photographié toutes les étapes car ce n’est pas évident les mains dans la peinture ! Ci-dessous les pièces après une couche de vert métallisé. La couleur n’est pas évidente sur les photos, les néons et l’appareil ne reproduise pas la couleur réelle. La couleur n’est cependant pas tout a fait la bonne au vu de la comparaison avec l’échantillon (photo ci-dessous a droite) Bien que l’échantillon est plus de trente ans et donc plus clair.

Je suis quand même déçu. Attendre maintenant le résultat avec le vernis qui changera un peu l’aspect …

Traitement du réservoir (septembre 2011)

Trouver les produits
Pour moi c’était nouveau. Il y a bien-sur les produits de la marque Reston : bien connu des collectionneurs, mais bien trop chers. Je m’en suis donc remis à une expérience que j’ai trouvé sur le forum ZSEFT : Un produit qui a fait ses preuves et qui s’appelle du G4 Soloplast. C’est une résine primaire d’accrochage sur bois, béton, métal.
Tous les bons conseils pour réaliser ce traitement se trouvent  ICI (voir ce site !)

On peut trouver le produit ici : http://www.soloplast.fr


Construire une baratteuse

Vu au salon moto légende, le principe est simple : une vieille perceuse à main du grand père trouvé dans une brocante et détourné de sa fonction première. Le réservoir sera fixé à la place de la manivelle,  le mandrin sera monté sur un point fixe qui servira de support (tige serrée dans le mandrin.) L’entraînement se fera grâce à une manivelle en liaison fixe avec le corps de la perceuse (à la place du manche) On pourra utiliser un autre système d’entraînement comme un moteur de tourne broche ou faire un montage à base de moteur d’essuie-glace … Mais une petite vidéo et quelques photos valent mieux qu’un long discours :

dsc07748 dsc07749 dsc07751
Voir comment ça marche :
Get the Flash Player to see this player.


Réaliser le traitement
J’ai dû protéger mon réservoir que j’avais déjà apprêté avec du film alimentaire. Il vaut mieux faire le traitement avant de commencer la peinture…Mais bon de toute façon, je conseille de protéger tout de même le réservoir. Car cette résine une fois sèche est très dure et très difficile à poncer…

dsc07745

Opération décapage ATTENTION DANGER

dsc07746
Séchage avant traitement

J’ai aussi fait un bouchon hermétique en bois et caoutchouc. Ne pas utiliser le bouchon du réservoir au risque de boucher les trous d’aération. Une durite protège le filetage du robinet d’essence et permet la vidange plus facile et sécurisé de l’acide et de la lessive de soude (Très DANGEREUX : mettre des lunettes des gants et n’utiliser que des récipients en plastique.) Photo ci-dessus a gauche.

dsc07744 dsc07743 dsc07739

Après avoir décapé l’intérieur du réservoir et bien séché l’intérieur  (voir détail des opérations sur le site  nommé plus haut) , le traitement se fait en trois passes. On verse une bonne quantité de G4 dans le réservoir et on baratte une dizaine de minutes. Puis on vide le surplus. et on baratte encore une dizaine de minute. Puis on cale dans une position. Puis, on vient changer de position toutes les 5 min environ. Une bonne heure. Le G4 doit être encore un peu collant et on recommence l’opération 3 fois. On peut un peu accélérer la prise en chauffant avec un halogène placé en dessous (photo ci-dessus a droite)

Recherche peinture (juin 2011)

dsc00294Recherche référence couleur.

Ma petite Zun était verte.  (comme celle que j’avais dans les années 80)  Il était tellement beau ce vert métallisé.  J’ai donc cherché dans un premier temps les références sur les docs que j’avais en ma possession, et sur internet. J’ai trouvé une ref Nissan sur le forum Zundapp, mais pas très ressemblante. Il me restait une patte de phare avec la couleur d’origine, trop petite pour faire une analyse spectrale (flashage) . J’ai donc cherché a retrouver la teinte sur un nuancier  de peinture auto sans grand résultat. Je regardais toutes les voitures et motos vertes que je pouvais croiser pou trouver éventuellement la bonne couleur. Et un jour j’ai trouvé quelque chose de très proche : une Mazda II verte. J’ai donc recherché et trouvé la référence peinture sur internet:capture-11

Trouver les produits.

J’ai fait déjà pas mal de fois des peintures moto, mais il y a de cela très longtemps. Depuis les produits ont changés, comme les normes. J’utilisais des produits de la famille des ‘synthétiques’.
Et ces produits sont maintenant introuvables en France. Les professionnels utilisent maintenant des teintes à l’eau. Ces produits sont plus difficiles à travailler et nécessitent un matériel spécial.
J’ai fait un devis chez deux professionnel dans l’idée de faire faire. Verdict de 300 a 500 € sans les décors. Trop cher pour un 50 ! Je vais faire ça moi même. Sur internet, on trouve des sociétés qui vendent des produits auto solvantés. J’ai pris contact avec une société au sud de Paris, dans le 91(Chez Nuancecouleur). Commande par internet, avec les références Mazda : service impeccable. Aprêt antirouille (1kg), vert métal (400gr) et vernis bi-composants (1l). Le tout environ 150€

Remontage Moteur, cadre (10 mai 2011)

Repose du moteur dans le cadre. Remontage du garde boue AR. Remontage des roues.Remontage de la fourche et des amortisseurs.Remontage du garde boue avant . Remontage de la fourche : Une petite astuce pour l’étanchéité de la vis sous le fourreau : de petits joints ont été refait à partir de joints de robinets.

dsc00264 dsc00277 dsc00280
dsc00296 dsc00297 dsc00298

J’ai avec de la patience, pu supprimer une bosse qu’il y avait sur celui-ci. Un petit polissage ensuite pour finir. J’ai aussi dû tirer les trous de fixation à la queue de rat pour permettre un réglage d’alignement du garde boue par rapport à la roue.

dsc00313 dsc00315 dsc00316

Remontage des roues, échappement, freins, guidon, compteur… ça commence à ressembler a un Zundapp KS !

dsc00322 dsc00326 dsc00329
dsc00328 dsc00330 dsc003331

C’est beau, mais il ne faut pas s’y tromper… Il reste encore beaucoup de travail. L’électricité par exemple, est aussi à refaire complètement. Il ne reste que des bribes de faisceau. Je vais pour refaire tout cela, attendre d’avoir le phare.
Mais au fait !? le réservoir et la peinture Verte … Là c’est une autre histoire.

Équipement du cadre (Mai 2011)

(07 Mai 2011)

Début de remontage des éléments du cadre. Remplacement des paliers du bras oscillant. Montage des nouvelles coupelles roulement de direction. (les miennes étaient très endommagées)  Montage sans problème. Pas mal pour de l’adaptable refabriqué.  Palier et roulements de fourche achetés chez Massink. Montage de la béquille de l’axe et de ses ressorts tout neufs.

dsc00253

Extraction des paliers de bras oscillant

dsc00254

Insertion des palier : marteau + cale en bois

dsc00257

Coté gauche

dsc00258-1

Avant

dsc00259

Kit coupelles + cages à billes

dsc00260

Une  belle béquille (axe et ressort neuf)

Réparation de la selle (Mai 2011)

La partie métallique est passée en peinture, reste à remonter la mousse d’origine en bon état, ainsi que la housse. J’ai racheté cette selle avec un lot de pièces dans le nord de la France, près de Dunkerque. La housse est assez belle mais comporte quelques perforations sur les cotés et sur l’avant au niveau des rabats (près du réservoir.) J’ai renforcé ces points faibles, en collant par le dessous, des pièces en Jean. (colle néoprène)

dsc08730 dsc00282 dsc00283
dsc00285 dsc00290 dsc00293

Remontage de la housse collée elle aussi à la néopème. Faire attention à replacer la housse avec la même tension pour que les trous de fixation des baguettes tombent bien en face.  Après nettoyage et polissage, remontage des 2 baguettes en alu qui viennent parfaire la fixation .

dsc00288 dsc00294 dsc00295

Ces baguettes sont fixées grâce à de petites vis de 3 avec des têtes en T qui se glissent dans la réniure des baguettes.(genre queue d’aronde) Ces vis se sont cassées au démontage. J’ai trouvé cette astuce pour les remplacer : Des vis à tête-fraisées sur les-quelles j’ai soudé un petit bout de fil de 2mm de diamètre et 15mm de long, soudé a l’étain sur un V usiné au tire-point dans la fente de la tête de vis. Voir photo.

La selle n’est pas neuve, mais belle et d’origine.

Roues : Jantes, pneus et freins

(05 Mai 2011)

Remontage des “accastillages” de roue : Entrainement du câble de compteur. Mâchoires du tambour arrière (diamètre 150), Disque.

dsc00262 dsc00263

Une chance, j’ai trouvé des pneus chez un vendeur de scoot qui exerce depuis longtemps. Il lui restait en stock une paire de Michelin à la bonne taille (2. 3/4 x 17 pouces,  taille des Metzeler d’origine.) Remontage des pneus avec des chambres neuves. C’est beau!

dsc00276 dsc00265 dsc00267
dsc00269 dsc00272 dsc00273