Archive pour catégorie Ma “No Life”

2 Projets : Ampli “Equi-Libre” & Enceintes “L’Escargot”

Un nouveau projet réalisé sur 2 ans, mérite bien un petit effort d’écriture. Surtout qu’il s’agit d’électronique et que ce site quoi que, orienté bricolages en tout genre restera plutôt dédié aux 50cc. Et aux souvenirs en général.

En parlant de vieux trucs, les lampes ou tubes électroniques, m’ont toujours fasciné. Quand j’avais une dizaine d’année, je traînais souvent dans les décharges sauvages… J’avais autour de 10 ans.. Et plein de gens se débarrassaient dans les années 70 de leurs vieux postes de radio à lampes pour les nouveaux récepteurs « modernes » à Transistors.

Il était facile quand on tombait sur une radio ou une télé à lampes de les extraire. Je les ai observées longuement avec curiosité. Mais le jeux entre copains, était de les éclater sur une pierre. Ça provoquait un son curieux, genre « Plop »  Le vide à l’intérieur des lampes… Des jeux de gosse!

Petit déjà l’électricité, puis l’électronique m’ont toujours attiré. (Que dis-je; passionné!) Puis j’en ai fait mon métier. Mais les tubes… trop jeune. Pas appris à l’école. Cependant, la théorie et le fonctionnement est proche de (certains) transistors. Aux tensions prêts.

En 2015 je me suis penché sur le sujet lors de la restauration du poste de mon grand-père. (article précédent.) Et en traînant sur des sites traitant du sujet, j’ai eu envie petit à petit de me lancer dans l’expérimentation et l’étude de mon propre ampli à lampe. Pour démystifier, comprendre, découvrir et écouter !

Je me rappelle que j’habitais encore en caravane , et que mon père avait transformé un vieux poste Phillips en un tourne disque avec une vielle platine Tépaz plus une boite en contre-plaqué de sa facture. Ça m’avait fasciné que l’on pouvait faire cela! Mon père, malgré son métier (électromécanicien) connaissait bien les tubes. Il avait travaillé chez Chappé, à Sainte Jammes (72) et avait participé à la conception d’automatismes électroniques à lampes !

Bref en 2016 je me suis lancé dans ce projet que j’ai nommé Equi-Libre, en clin d’œil à mes amis chevaux, biens sûr. Et à ces deux vois de signaux « D et G », qui doivent toutes deux être symétriques et en harmonie … D’où l’idée du YIN et YANG  : d’équilibre en somme !

Mon Ami Thierry -ami de toujours- à voulu apporter sa pierre à l’édifice et s’est lancé dans la conception et la réalisation des enceintes : résultat un travail d’orfèvre! Le nom de code pour la réalisation de ces imposantes enceintes : L’Escargot ! (On se demande pourquoi ;-)

Une synthèse de la réalisation de ces deux projets aurait pris trop d’espace sur ce site, et aurait été un peu hors sujet. J’ai donc créé un autre site, comme pour la restauration de la CBX (http://sixponettes.free.fr, sur le même thème que le Glob(e) d’Hiponey, mais dédié aux réalisations électroniques. Disponible à cette adresse : http://petitfaon.free.fr

A remarquer que mon “ami Google” m’aime bien, car quand lui demande “Hiponey” comme recherche, on trouve facilement mes 3 sites.

Des moutons, des chats très technos.

On trouve des trucs sur le net !. Moi J’aime la musique électro, voir techno et j’adore les films d’animation.  Mais ça c’est ce que j’aime, le mélange des deux. Cyriak, nous la joue sur des thèmes plus surprenants les un que les autres…

Attention aux OGM …

Et plein d’autres animations à voir … Quel artiste ce type !

C’est magnifique ! …

Allez voir son site officiel : http://cyriak.co.uk

Deux petites vidéos sympas

WIN-SYMPHONIE

J’adore la musique. J’écoute plein de trucs différents.  LINUX c’est génial… J’aime de plus en plus ! Pas de problèmes comme avec cet OS  de Redmond qui fait : Tut-tut, pouêt- pouête, Bip toutes les 5 minutes… Ça énerve ! Mais j’avoue, je ne connais encore personne qui ait fait un tel chef-d’œuvre avec les (jolis) sons de Linux… Quelle classe ce Chinois ! (arff arff arff…)
Get the Flash Player to see this player.

PIXELS

Mélange d’image réelles et d’images de synthèse, du beau travail ! De l’humour et une belle fin… pour les accrocs du jeu !  Tout ce que j’aime. Une petite merveille.
Get the Flash Player to see this player.

Étiquettes: ,

C’est beau !

Dans la série : ça sert à rien mais c’est beau, les japonais sont très fort !
Tout un tas de machines géniales, avec force d’astuces  techniques avec pas grand chose, comme je les aimes.

Quand j’étais petit, J’aimais faire des bricolages comme ça, avec mon cousin Thierry …
Avec des billes, mais aussi avec de l’eau. Moins compliquées, certes … Mais c’était l’idée !

Des souvenirs en 8bits…

Je suis un no life, j’avoue !

Je travaille dans l’électronique depuis 25 ans et j’ai vu le début des micro-ordinateurs personnels qui sont devenus par la suite des PC. A l’école on programmait sur des micros en assembleur. Les automates industriels était déjà bien au point mais tenaient dans des armoires électriques de 2m . La mémoire (programme non volatile) était à tores magnétiques et occupait 1/3 de cette armoire Celui sur lequel on travaillait etait de marque TELEMECANIQUE. c’était en 1980. On apprenait la programmation en assembleur 6502 (ROCKWEL) sur des cartes d’apprentissages AIM65.   J’avais une sainte horreur de ces exos. Le prof  nous faisait programmer des intégrales, sans savoir nous expliquer à quoi ça pouvait bien servir…

J’étais en BTS Mécanique automatisme à cette époque, au lycée Diderot (PARIS) et j’ai ensuite repiqué sur un BTS électronique ; car c’était vraiment ce qui me plaisait.

4004J’ai vu naitre les premières consoles de jeux (PING PONG) et les premières calculettes TEXAS INSTRUMENT. La démocratisation de ces petits objets pour l’époque, marquait une révolution : celle des microprocesseurs. Les premiers circuits étaient de vrais petite machines 4 bits souvent à base d’INTEL 4004.  Alors qu’avant il fallait plusieurs cartes électroniques, ces petits circuits regroupaient en interne -contrairement aux Processeurs- tout ce qui était nécessaire au fonctionnent : L’ALU (unité arithmétique et logique), Le séquenceur (qui décode et ordonne les actions a exécuter à partir des opcodes (binaire) Le programme compteur qui gère les séquences d’adressage pour accéder à la mémoire. Ainsi que de la logique pour l’accès au composant externes : Mémoires et périphériques…

300px-oric1En 82 j’ai acheté mon premier petit micro. Un ORIC 1. Alors que le ZX81 -basé sur un Z80 ZILOG- faisait fureur. Il était même vendu en kit par SINCLAIR (une marque anglaise) quelques passionnantes petites machines 8 bits voyait le jour. Le ZX SPECTRUM en faisait parti.  J’ai longtemps hésité entre cette machine et l’Oric : machines assez similaires.
Il y avait, chez les Japonais à cette époque un consortium pour faire des machine compatibles entre elles notamment pour accepter des cartouches de jeux : Le MSX.  Prémices des consoles de jeux genre XBOX, Game CUBE et compagnie.

Les jeux n’ont jamais été mon truc. L’électronique c’est mon domaine, et j’étais plus intéressé par ce que l’on pouvait commander et  réaliser autour de l’ordi. Entrées sortie, synthèse vocale, numérisation, graphisme… tout cela en était encore à leurs balbutiements

300px-zxspectrum48k

ZX Spectrum SINCLAIR

L’oric se programmait en basic et en assembleur 6502. Il comportait un Bus d’extension qui permettait de créer soi-même des interfaces. On trouvait facilement les informations sur la connectique et la programmation dans des revus de l’électronique. Le Haut-Parleur, Radio-Plan, et une revue marante Micro et Robot.

677px-sinclair_zx81

ZX81 la légende!

J’ai fais quelques réalisations sympa avec cette petite machine : Synthèse vocale (avec un circuit GI) basé sur les phonèmes. C’était simpliste mais c’était le début) J’ai aussi réalisé divers interfaces de conversion Analogique/numérique. Mais le plus intéressant était sans doute le décodeur CANAL+ qui m’a occupé pas mal de soirées. Programme écrit en assembleur, sauvegardé sur K7… c’était un peut compliqué. L’assembleur – moniteur que j’utilisais était paru dans Radio Plan. Il avait fallu le rentrer en opcode, octet par octet,  plusieurs Kilo Octets…
Là, merci le synthé vocal qui me permettait de relire le contenu de la mémoire… a voie Haute!

Puis j’ai eu l’opportunité de trouver un Apple ][ d'occasion pas trop cher. La c'était le grand luxe. Lecteur de disquette 5'' double face. Une carte et un vrai moniteur graphique Noir et...vert. et même possibilité de connecter un moniteur couleur par intermédiaire d'une péritel. Du son...et des connecteurs d'extension. (slot) Plein jeux et utilitaire bureau (traitement de texte, tableur) des compilateurs. Et le clavier, un vrai bonheur. Avec le système ouvert de slot on pouvait créer soit même des carte d'extensions directement logé dans la machine. Ce qui présageait de ce qu'allait être le ordinateurs modernes. J'ai fait une carte entrée sortie a base de 6821 qui pilotait une table traçante avec des moteurs pas a pas. Mais ce qui était génial dans cette ordi c'était que j'avais une carte d'extension (dont le nom m'échappe) qui comportait un Z80. Cette carte pouvait prendre la main sur le matériel au boot et pouvait exécuter tout un tas de programmes qui tournait sous CPM80 (la source d'inspiration de m.Bill Gate pour son (D)OS...)
appleiiJ'ai travaillé dans une société à Lagny/marne ou le labo c'est transformé pendant plusieurs mois, en une véritable unité de production de clones d'apple ][. Il fabriquaient tout de a a z. De la carte mère au boitier.
Je crois aussi que c'était bien là le début des "copies chinoise". Je crois d'ailleurs qu'il a existé des copies faites à l'époque a Taiwan et importées en France.
Une autre anecdote qui m'a bien plu sur cette machine c'était le son. Une simple écriture à une adresse déclenchait un monostable - une impulsion avec un temps fixe de quelques µs - qui provoquait un 'clic' dans le haut parleur. Le programme faisait tout le reste en répétant cette opération des millier de fois par seconde et en modulant le temps entre chaque 'clic'. Du PCM -codage par modulation d'impulsion- par programme. Et quand on voit ce qu'ils arrivaient a synthétiser comme sons, et même de la synthèse vocale, avec un micro auquel il fallait plusieurs cycles d'horloge a 1Mhz pour une instruction; c'est tout bonnement incroyable.

Puis j'ai du acheté mon premier ordinateur compatible PC en 85. Un clone d'IBM  avec un dérivé du 8086 : un 8088(8/16 bits) d'INTEL Cadencé a 3.5Mhz. Le Progrès par rapport à l'APPLE c'était le disque dur : 20 Moctet qui chauffait et faisait du bruit. Mais quelle gain de temps pour compiler du Pascal (turbo) et un basic un peut plus évolué, et même la possibilité de programmer en assembleur 86. MSDOS déjà... ça marchait pas trop mal.
Et windows 3.1 est arrivé et les ennuis on commencés.
Mais ça c'est une autre histoire.

Une Vidéo sympa sur le thème du 8 bit et des jeux ... Souvenirs souvenirs

Étiquettes: